LA COMMISSION EUROPEENNE SOUMET L'APPLICATION DE LA CONVENTION DE MINAMATA SUR L'INTERDICTION DE SON UTILISATION A UNE CONSULTATION OUVERTE A TOUS ! EXPRIMEZ-VOUS AVANT LE 14 NOVEMBRE 2014!

6911532-10566449

amalgame mercure

La Commission Européenne soumet l'application de la Convention de Minamata sur le mercure à une consultation ouverte à tous.


L'une des questions de cette consultation concerne le mercure dentaire et son éventuelle interdiction.


Il faut qu'un maximum de personnes se prononce pour la suppression des amalgames.

Le questionnaire ne s’affiche malheureusement qu’en anglais ; mais vous pouvez toujours répondre en suivant le guide que nous avons préparé.

Alors tous à vos claviers !!!
Et diffusez très vite l’information
: la consultation se termine le 14 novembre.



1. Aller à l'adresse suivante :
http://ec.europa.eu/eusurvey/runner/MinamataConvention.

2. Cliquer en haut sur « P4. Questionnaire ».

3. Remplir avec vos noms, prénoms, e-mail. Indiquer que vous répondez comme « individual ». Sélectionner votre pays.

4. Aller à la question 6 (Il n'est pas obligatoire de répondre à toutes les questions.).
La question demande une opinion sur les amalgames : souhaitons-nous...
Une réduction progressive (le « phase down »)
OU
Une suppression pure et simple, avec certaines exemptions justifiées (le « phase out »).


5. Cocher la seconde case : « ... subject to a phase out ».

6. Le questionnaire demande alors d’expliquer notre choix avec un formulaire de réponse de 200 signes, soit environ 2 lignes. Voici quelques exemples de réponses possibles (vous pouvez rédiger en Français) :

  • Le mercure des amalgames dentaires passe dans le cordon ombilical et dans le lait maternel. Je ne veux pas empoisonner mon bébé !
  • Trop de malades intoxiqués à cause du mercure dentaire, malades non reconnus et non pris en charge en France!
  • Je ne veux pas d'amalgames dans mes dents ou dans celles de mes enfants. Le mercure est une substance extrêmement toxique et polluante qui n’a plus sa place en dentisterie ; les alternatives sont là !
  • L'Union européenne est le plus grand utilisateur de mercure dentaire au monde. La suppression des amalgames est le seul moyen d'éliminer l'intoxication au mercure qui résulte de cet usage.
  • L’amalgame représente le quart de la consommation de mercure en Europe, la moitié des déchets de mercure du continent et la première source d’imprégnation des Européens en mercure : il faut l’éliminer.
  • En tant que dentiste, je n'ai pas besoin des amalgames. Les matériaux d’obturation sans mercure sont meilleurs car ils préservent la structure de la dent sur le long terme et n'intoxiquent pas le dentiste et ses patients.


7. Il ne reste plus qu’à reproduire les nombres ou les mots qui sont inscrits dans la case tout en bas de la page et à appuyer sur « submit » pour terminer.

8. Vous pouvez imprimer votre participation et l'enregistrer au format "pdf".