1374778_10151712856402913_983612502_n

Le Président de l'I.A.O.M.T, Griffin Chou et l'avocate internationale Anita Tibau à la signature historique de la convention Minamata sur le mercure à Kumamoto au Japon.

1392050_10151712838747913_1776946911_nLes pays signent la convention UNEP sur le traité de mercure

viewimage

Allocution de M. Achim Steiner à la cérémonie d'ouverture de la Conférence diplomatique pour la Convention de Minamata sur le mercure Wed, 9 octobre 2013 - See more at: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=2&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhealth%2Band%2Benvironment%2Balliance%2Ben%2Bfrancais%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DaLx%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official&rurl=translate.google.com&sl=en&u=http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx%3FDocumentID%3D2753%26ArticleID%3D9644%26l%3Den&usg=ALkJrhiihUR-Wc-WwZdGVIOB70bTDSRLSg#sthash.cPuJjG5y.dpuf
Allocution de M. Achim Steiner à la cérémonie d'ouverture de la Conférence diplomatique pour la Convention de Minamata sur le mercure Wed, 9 octobre 2013 - See more at: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=2&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhealth%2Band%2Benvironment%2Balliance%2Ben%2Bfrancais%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DaLx%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official&rurl=translate.google.com&sl=en&u=http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx%3FDocumentID%3D2753%26ArticleID%3D9644%26l%3Den&usg=ALkJrhiihUR-Wc-WwZdGVIOB70bTDSRLSg#sthash.cPuJjG5y.dpuf
Allocution de M. Achim Steiner à la cérémonie d'ouverture de la Conférence diplomatique pour la Convention de Minamata sur le mercure Wed, 9 octobre 2013 - See more at: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=2&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhealth%2Band%2Benvironment%2Balliance%2Ben%2Bfrancais%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DaLx%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official&rurl=translate.google.com&sl=en&u=http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx%3FDocumentID%3D2753%26ArticleID%3D9644%26l%3Den&usg=ALkJrhiihUR-Wc-WwZdGVIOB70bTDSRLSg#sthash.cPuJjG5y.dpuf

Allocution de M. Achim Steiner à la cérémonie d'ouverture de la conférence diplômatique pour la convention de Minamata sur le Mercure (9 Octobre 2013).

 

The Minamata Convention: 12 things it does (or doesn't do)

The Minamata Convention, a United Nations pact launched Thursday, is designed to limit mercury use and emissions internationally. Finalized after four years of negotiations and signed by delegates of more than 100 nations, it includes many exemptions. Here is what the treaty does – and doesn’t do.

ShareThis

 
Global Water Partnership/flickr
Artisanal gold mining, shown here in Africa, can result in high mercury exposures because mercury is used to separate gold from rocks and minerals.

 By Brian Bienkowski
 Environmental Health News
 

October 10, 2013

The Minamata Convention, a United Nations pact launched Thursday, is designed to limit mercury use and emissions internationally. Finalized after four years of negotiations and signed by delegates of about 140 nations, the treaty includes many exemptions. (See here for news about the U.S. delegation.)

Here is what the treaty does – and doesn’t do.

Matt Lewis/flickr

1. Coal-fired plants, boilers and smelters
Nations must require best available emission-control technologies on new power plants, boilers and smelters, but they do not have to require them on older plants. Instead, they can take other steps for existing plants, such as emissions targets.

2. Light bulbs
Compact fluorescent bulbs of 30 watts or less will be banned by 2020 if they exceed 5 milligrams of mercury. Certain other halophosphate and fluorescent lamps also will be banned by 2020.

mlhradio/flickr

3. Mercury mining
Primary mining for mercury will be banned. Mercury mines already in operation can continue for 15 years and then will be banned.

4. Gold mining
Mercury will be allowed in artisanal and small-scale gold mining, where it is used to separate gold from rocks and sediment. The treaty encourages nations to reduce or phase out its use, but no targets or dates are included. Recent studies have documented that people in communities near artisanal mining areas in Peru and Brazil are highly exposed to mercury.

US Army

5. Dental fillings
Dental fillings are exempt from the 2020 ban. Countries agree to a phasedown of mercury in fillings by promoting alternatives, creating dental programs to minimize the need for fillings or taking other steps.

6. Vaccines
Vaccines that use mercury compounds (thimerosal) as a preservative are exempt.

University College London

7. Batteries
Mercury-containing batteries will be banned by 2020. An exception is button-cell batteries used in implantable medical devices.

8. Switches and relays
Switches and relays containing mercury will be banned by 2020.

9. Soaps and cosmetics
Soaps and cosmetics containing more than 1 part per million of mercury will be banned by 2020. Mascara and other eye-area cosmetics are exempt because of concerns that there are no safe substitutes.

10. Medical devices
Certain medical and monitoring devices – including barometers, thermometers, hygrometers, manometers and blood pressure monitors – will be banned by 2020.

Dietmar Temps/flickr

11. Religious, traditional activities
Mercury used in religious or traditional ceremonies are exempt from the treaty.

12. Manufacturing
Mercury will be banned from chlor-alkali production and acetaldehyde production in 2025 and 2018, respectively. Manufacturing of polyurethane, vinyl chloride monomer and sodium or potassium methylate or ethylate are exempt although emissions must be reduced.

The Minamata Convention will go into effect 90 days after it has been ratified by at least 50 nations, which is expected to take several years. To ratify it, the nations first must enact their own domestic laws

**Dès la fin de la convention, je me suis permise d'informer la Députée Européenne Mme Michèle RIvasi sur les conclusions de la convention concernant la France, voici sa réponse:

"Michèle Rivasi :Merci Audrey , avec des ONG nous allons demander à la France, après la signature de la convention, de la ratifier rapidement et de prendre des mesures fortes contre le mercure dentaire"

 

Minamata, Japon 9 Octobre 2013 - Vos Excellences, Mesdames et Messieurs.

C'est un grand honneur d'être ici avec vous aujourd'hui dans la ville inspirante de Minamata - nos aimables hôtes nous ont donné un aperçu unique dans un lieu unique.

Avec la courtoisie dont le peuple japonais sont réputés, nous avons pu profiter de cette pause dans notre travail à Kumamoto et s'imprégner de la culture, la tradition et l'histoire d'une ville très spéciale.

J'ai eu le privilège de faire partie d'une cérémonie honorant la mémoire de cette ville et rendant hommage à ceux qui ont souffert et continuent de souffrir aujourd'hui.

Plus tôt aujourd'hui, beaucoup d'entre nous ont eu l'occasion d'en apprendre davantage l'histoire de la maladie de Minamata et de parler avec ceux qui ont été touchés par elle.

Nous avons entendu parler de la tragédie et nous avons entendu des histoires de lutte, mais surtout nous avons appris le courage de ceux qui sont touchés et ceux qui ont combattu pour la vérité et pour la justice.

Je tiens à assurer les habitants de Minamata qu'il était de leur tragédie et leur détermination que les gouvernements inspirés des quatre coins du monde à s'entendre sur la Convention de Minamata sur le mercure Janvier dernier.

Et c'est leur esprit qui a amené les gouvernements ici au Japon cette semaine pour commencer à signer cette convention en route pour son entrée en vigueur, afin de lever une menace majeure pour la santé des peuples partout dans le monde.

En effet, le sort des personnes touchées par la pollution au mercure à Minamata ici il ya plus de 50 ans à la suite de rejets industriels dans la baie de Minamata et la mer de Shiranui, a influencé la politique environnementale depuis de nombreuses années.

PNUE fêté l'an dernier son 40e anniversaire, il a été créé à la suite de la Convention de 1972 des Nations Unies sur l'environnement humain qui s'est tenue à Stockholm en Suède.

Et c'est à cette conférence où les effets aigus de l'empoisonnement par le mercure sont venus à l'avant et en partie inspiré les gouvernements à établir le PNUE.

Ensemble, avec les ministres de tous les coins du monde, j'ai eu aujourd'hui l'occasion de planter un arbre en mémoire de ce passé. Mais aujourd'hui, nous aussi regarder vers l'avenir - encore une fois les habitants de Minamata peuvent être nos guides.

Ici, nous avons rencontré une communauté qui a transformé la tragédie en opportunité en ce qui concerne l'action en faveur de l'environnement et la santé humaine.

Le bassin où les déchets toxiques de mercure ont été déversés a été rempli et planté avec un beau jardin du souvenir que nous avons visité.

Innovatrice, le gouvernement municipal a abordé les problèmes environnementaux ainsi que les questions sociales le mettre sur la voie du développement durable.

Minamata ville a mis l'accent sur devenant une ville modèle de l'environnement. En 2001, la ville est devenue un éco-village officiel japonais et aujourd'hui vous visité l'éco-parc et noter la variété des articles étant recyclé pour être réutilisé.

Il est aussi une ville d'économie d'énergie et la réduction des déchets, l'agriculture respectueuse de l'environnement et de la pêche, et la protection des ressources naturelles.

Avec ses plans de vie respectueux de l'environnement et les industries, ainsi que le développement d'une ville écologique axée sur la nature, Minamata est une ville qui fait preuve de leadership et de l'apprentissage de l'environnement à partir de laquelle de nombreuses histoires de réussite peuvent être racontées.

Le tri des déchets est également une activité importante et aujourd'hui, 24 types de déchets différents sont séparés. Les groupes de femmes au niveau local ont contribué à l'appel sur la réduction des déchets.

La ville de Minamata peut s'enorgueillir de tout ce qu'il accomplit - un phénix de l'environnement qui a augmenté bien au-dessus de son passé récent difficile.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Encore une fois, permettez-moi de remercier nos hôtes, les peuples de Minamata, à l'occasion de visiter cette ville unique et à ce jour le plus exceptionnel et intéressant.

Le mercure et ses formes les plus toxiques sont un sous-produit de modes non viables au monde de consommation et de production.

Nous avons la responsabilité de faire progresser les économies à travers le monde sur une faible teneur en carbone, beaucoup plus trajectoire de l'économie verte efficace des ressources - qui conserve plutôt que les mines des ressources naturelles.

Celui qui traite de la disparition d'espèces animales et végétales, qui lutte contre le changement climatique et qui réduit les impacts sanitaires et environnementaux des produits chimiques et des métaux lourds comme le mercure.

Les signes de la communauté internationale la plus rapide, adopte et ratifie la Convention de Minamata sur le mercure - en commençant cette semaine au Japon - le plus rapide de ses dispositions entreront en vigueur et plus l'hommage aux personnes extraordinaires de cette ville remarquable.

Je vous remercie.

- See more at: http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=2&hl=fr&prev=/search%3Fq%3Dhealth%2Band%2Benvironment%2Balliance%2Ben%2Bfrancais%26client%3Dfirefox-a%26hs%3DaLx%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official&rurl=translate.google.com&sl=en&u=http://www.unep.org/newscentre/Default.aspx%3FDocumentID%3D2753%26ArticleID%3D9644%26l%3Den&usg=ALkJrhiihUR-Wc-WwZdGVIOB70bTDSRLSg#sthash.cPuJjG5y.dpuf