vaincre l'autisme

Témoignage : Vaincre l’autisme et les troubles de développement ...aujourd'hui c'est possible

 

Il y a quelques semaines j'ai été invitée à écouter le témoignage et combat d’une maman qui a vu son enfant fortement régresser.

 

Jusqu’à l’âge de 1,5 ans Louis (nom d’emprunt) est un enfant rayonnant qui prononce ses premiers mots et joue avec entrain. Ensuite il commence à régresser lentement jusqu’à l’âge de 3 ans où Louis ne parle plus, s’isole, crie sans cesse, se réveille 6 fois par nuit, court en papillonnant, a des absences, se fracasse la tête à terre etc. Le diagnostic tombe « autisme régressif et retard mental » Les parents sont abasourdis et ne comprennent pas ce qui s’est passé. S’en suit une longue période de recherches. Les parents refusent de s’arrêter au diagnostique  et à l'idée que l’autisme est prédéterminé, incurable et définitif. En cherchant sur internet, ils découvrent des témoignages d'enfants qui ont guéri grâce,  à des régimes et des traitements nutritionnels avec l'aide d'experts auprès de l'« Autism Research institute » .

 

Ne perdant rien à essayer, ils entament immédiatement un régime sans produits laitiers et sans gluten. En 48h,  ils retrouvent un contact visuel avec Louis et  après 3 semaines, il cesse de se taper la tête à terre. Ces améliorations considérables leur donnent espoir pour poursuivre recherches et traitements.

 

Les parents consultent alors un médecin américain spécialisé dans le traitement des enfants autistes, recommandé par le même institut.  Commence alors un régime alimentaire strict, et un traitement nutritionnel intensif (vitamines, minéraux etc. dans des formes et dosages particuliers) pour suppléer les carences et restaurer le métabolisme déficient.  Après quelques mois, ils poursuivent par une cure d'élimination des métaux appelée chélation. Très vite ils obtiennent des améliorations. 

 

Entretemps, Louis est accueilli dans une école qui lui permet de grandir à son rythme et dans un cadre sain.  La collaboration avec l'école permet de poursuivre son régime et l'administration des compléments, d'autant qu'on le voit progresser de manière régulière.

 

Dans le cas de l’autisme, le régime et les compléments alimentaires sont spécifiques à chaque cas. Il existe d'ailleurs plusieurs types régimes dont les plus connus sont sans lait ni gluten, sans oxalates, sans féculents ni sucres…Il est très important  d'observer l’enfant, de noter ses réactions, ce qu'il a mangé, son comportement etc afin d'adapter au mieux son alimentation, car les 'tests' d'allergie ou intolérance alimentaire ne montrent pas toujours les sensibilités qu'ils ont.  

 

Mais des examens médicaux approfondis sont  très utiles.  Ceux de Louis ont révélé des carences en vitamines, acides gras, minéraux, acides aminés, des problèmes de candidose, un problème d’inflammation au niveau cellulaire et enfin la présence de plomb et de mercure.

Ce 'tableau catastrophique' est typique chez les enfants autistes, même si beaucoup de médecins continuent de l'ignorer.

 

Les parents de Louis rencontrent d’autres parents d’enfants autistes. Et  ils sont surpris d’entendre que ceux-ci mettent en cause les vaccins. Cette thèse leur paraît peu probable, car il était peu vacciné... Bébé, il avait fait de fortes réactions (40° de fièvre pendant plusieurs jours) et ils avaient donc attendu longtemps avant de faire des rappels, s'en tenant au minimum (polio et tetanos).  Mais un jour, ils retrouvent d'anciennes vidéos de leurs enfants  petits, et s'aperçoivent que la régression de Louis a commencé quelques jours après ces rappels de vaccin. 

 Ils sont consternés. Même si le plomb provenait d'une autre source (pollution de l'eau ou de l'air sans doute) et que la dose élevée de mercure était probablement liée à la pose d'amalgames dentaires chez la maman durant l'allaitement, les vaccins semblent bien avoir été l'élément déclencheur de la régression.   

 

Il aura fallu deux ans de traitement intensif, suivant un régime strict où tout écart se payait cash, des quantités de suppléments par jour, …un investissement à temps plein, énormément de patience, beaucoup de recherches, de budget pour récupérer la santé de Louis… 

 

Mais ces efforts n’ont pas été vain, d’un diagnostique « incurable et définitif » l’enfant est passé en 3 ans à un enfant tout à fait « normal »  qui a rattrapé tout son retard.

Aujourd’hui plus personne ne pourrait le reconnaître dans la classe parmi les autres enfants. Ce n’était donc pas un diagnostique incurable et définitif. Malheureusement, c’est encore trop souvent le message que les autorités médicales communiquent. Heureusement qu’avec internet et les réseaux sociaux des témoignages de rétablissement se transmettent et donnent espoir à ces familles chamboulées. Le cas de Louis n’est pas isolé, aujourd’hui d'autres enfants autistes ou ayant des troubles du développement voient leur santé s’améliorer. Tous n’ont pas eu cette réussite, mais beaucoup d’entre-eux  ont vraiment progressé.

Un tout grand merci pour ce témoignage. 

(Sources articles: site http://mange-mon-amour.be/index.php?pag=articles&titre=Temoignage-:-Vaincre-l%92autisme-et-les-troubles-de-developpement-...aujourd-hui-c-est-possible&art=57 )

INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES DE LA PART DE L'ADMINISTRATRICE DE CE BLOG:

Il existe 2 associations pour soigner les enfants autistes ou hyperactifs intoxiqués aux métaux lourds:

- L'Association "ARIANE" en France:

Association Ariane
46 boulevard Jean Jaurès
92110 Clichy

Tèl: 09 65 22 74 99

Site Internet: http://www.filariane.org/intoxication-aux-metaux-dits-lourds.html

Présentation de l'association"Ariane":

LA SEULE ASSOCIATION FRANÇAISE

specialisée dans l'approche biomedicale de l'autisme

 

 

Charte d'Ariane

 

Ariane est une association dédiée aux parents d'enfants atteints de troubles envahissants du développement, ainsi qu’aux patients souffrant de pathologies telles que fatigue chronique, fibromyalgie, maladies neurodégénératives. Elle a pour but de vous donner le fil qui vous permettra de reprendre espoir dans les maladies les plus incomprises du XXI ème siècle.

 

Créée à l’initiative du Docteur Corinne Skorupka, elle se veut le reflet, entre autres, du mouvement initié aux Etats-Unis par le docteur en psychologie Bernard Rimland. Après avoir démonté dès les années 60 le mythe de la mère coupable, celui-ci avait eu très tôt l'intuition que l'autisme était à appréhender comme un ensemble de dérèglements biologiques se greffant sur un terrain génétiquement propice.

 

La progression spectaculaire de troubles du spectre autistique de ces dernières années - de probablement moins de 4,5 cas sur 10 000 à la fin des années 90 1 naissance 150 selon les chiffres du CDC Américain ainsi que la proportion croissante des enfants qui régressent après un développement jusque là normal, ne saurait s'expliquer par un meilleur dépistage, voire l'élargissement des critères de diagnostic. Ni non plus par un phénomène "d'épidémie" génétique.

Dans la droite ligne de cette approche, l'association Ariane souhaite promouvoir et défendre les principes suivants :

 

  • L'approche biomédicale est indissociable des approches éducatives structurées, auxquelles elles permettent de donner toute leur mesure. Celles-ci s’appuient sur la flexibilité développementale du cerveau de l’enfant et sert d’appoint aux traitements biomédicaux.
  • La vulnérabilité toute particulière des personnes autistes face aux infections chroniques, aux substances toxiques environnementales, aux métaux toxiques tel le mercure, aux ondes électromagnétiques.
  • Des constatations comme la présence de zones d'hypoperfusion du cerveau doivent déboucher sur une réflexion pragmatique sur des pistes diagnostiques comme l’inflammation.
  • Les approches nutritionnelles (régimes et compléments alimentaires) présentent une parfaite innocuité.
  • Une compensation des carences en vitamines, acides gras et minéraux améliore le terrain.
  • Le renforcement du système immunitaire améliore l'axe intestins - cerveau
  • Stress oxydant et inflammation sont des constantes dans les troubles envahissants du développement.
  • Le traitement des causes de l’inflammation et du stress oxydatif, couplée à d'autres modalités thérapeutiques, peut dans certains cas annuler le diagnostic d'autisme.
  • Les métaux ne sont pas seulement toxiques pour le cerveau mais aussi pour tous les organes et les tissus. Ils sont incriminés dans beaucoup de pathologies : autisme, syndrome de fatigue chronique, fibromyalgie, maladies neurodégénératves, maladie de Lyme.

- L'Association "STELIOR" en Suisse:

Association Stelior Hyperactif Autiste Epilepsie

B.P. 21 -

1247 ANIERES- SUISSE

Tèl: depuis la Suisse 0900 20 30 00 depuis l'étranger 0041 22 751 36 36 ou  0041 22 751 20 36

Contact: par e-mail  elke@hyperactif.net

Site Internet: http://www.hyperactif.net/contact.html

Présentation de l'association"Stélior":

 

ASSOCIATION STELIOR,
HYPERACTIVITE, AUTISME, EPILEPSIE

 

Centre international d’informations, recherches et études sur les troubles du métabolisme et du comportement.

EFFETS DE L'INTOXICATION AUX METAUX LOURDS SUR LES ENFANTS

 

On peut dire que les enfants intoxiqués avec un ou plusieurs métaux lourds ou toxiques habitent tous " dans le même immeuble " mais à des étages différents. Au rez-de-chaussée se trouvent les enfants simplement dyslexiques et, aux étages supérieurs, se trouvent différentes pathologies aggravées jusqu'à l'autisme le plus profond, avec perte de langage.

 

Tous ces enfants ont en commun leur intelligence, leurs angoisses, leur hypo ou hyperactivité, leurs difficultés d'apprentissage, leurs frustrations, leurs colères. Pour certains s'ajoutent la stéréotypie (tics et troubles obsessionnels du comportement), le renfermement dans diverses formes d'autisme, avec ou sans langage, auto-mutilateur ou non, avec ou sans crises d'épilepsie.

Et tout cela est dû, bien souvent, à des sensibilités ou des intolérances cachées, vraies bombes à retardement. Il en va évidemment de même pour les adultes…

 

L'association pour être au plus près de ses membres, a mis en place des Antennes locales dans divers pays.

Elles ont pour but :

d'aider et soutenir les familles adhérentes à bien mettre en place le changement alimentaire lorsque celui ci s'avère nécessaire.

de relayer et soutenir l'information de l'Association (projections, conférences, ateliers) pour toute personne intéressée.


Chaque antenne fait partager toutes les expériences et organisations locales :


>choix de médecins, dentistes, thérapeutes sensibilisés ou formés à l'approche biologique des maladies dégénératives et troubles du comportement
>liste de magasins où les produits sans gluten, sans caséine, sans phosphate, etc., sont disponibles
>conseils, et encouragement pour modifier les habitudes alimentaires et partager les confections de nouvelles recettes


Chaque antenne a la possibilité d'organiser des réunions programmées pour toutes personnes intéressées par cette approche globale des maladies.
Pour être tenu informé de leur programme, consulter régulièrement les pages de chaque antenne.

Les nouveaux adhérents bénéficient de la liste de tous les contacts d'antenne.