Jean-Jacques Melet est le premier en France à avoir alerté sur les dangers du mercure des amalgames dentaires. Cela lui a valu humiliations et manœuvres d’intimidation de la part des autorités médicales et dentaires, comme nombre de ses collègues européens ou américains avec qui, il entretenait des relations étroites.

 

 

 

k25463188

 

QUI ETAIT LE DOCTEUR J.J. MELET?

Communiqué

 

du Groupe d’Entraide pour les Troubles du métabolisme et du Comportement :

 

Ignorée des médias, la disparition d’un médecin-chercheur, frappé par la junte médicale…

 

Le docteur Jean-Jacques Melet, médecin épidémiologiste de l’Hérault, vient de mourir prématurément, à l’âge de 58 ans, des suites d’une longue traque politico-médiatique qui l’aura mené, malgré toute son énergie, au bout de l’épuisement et du désespoir.

Dans le combat à armes inégales qu’il menait depuis longtemps, trop longtemps, seul, trop seul, il avait petit à petit tout perdu, et vivait dans un dénuement moral et matériel qui devrait faire honte aux instances ordinales dont il dépendait encore il y a seulement quelques jours…

 

QUI ETAIT LE DOCTEUR J.J MELET?

 

 Pourquoi tant de hargne dirigée contre lui ? Voici sa faute, impardonnable, inacceptable, détestable, celle qui lui a valu de devenir la victime expiatoire de toute une profession: avoir tout tenté, pendant plus de 10 ans et inlassablement, pour que soit connue et reconnue la conclusion à laquelle ses travaux de scientifique l’avaient mené : les métaux lourds relargués par les amalgames dentaires au mercure intoxiquent de manière chronique les organismes  humains et constituent de ce fait une menace gravissime pour la santé publique en France, imposant l’interdiction de ces amalgames. (voir le mémoire de Marie Grosman : « Le mercure des amalgames dentaires : quels risques pour la santé et l’environnement ; quels enjeux financiers ? » présenté à l’université de Montpellier en 2000.)

Parallèlement à ses activités de recherche sur les processus de l’intoxication, il continua son  travail de thérapeute de la détoxication. Et ce n’était pas sans risque, puisque dans ce domaine, rien n’est validé à ce jour par la faculté ; il a donc fallu au Dr J.J.Melet une audace sans faille pour expérimenter des protocoles qu’il osait remettre en cause au fur et à mesure de ses découvertes ; sa vie mériterait une biographie détaillée qui en dirait long sur les vicissitudes qu’il a subies de la part de responsables de tous bords, puisque dans ce combat, il s’attaquait aux prérogatives de multiples instances, dentaires, médicales, scientifiques et politiques autant qu’à celles d’industriels puissants.

Son intégrité morale à toute épreuve fit de lui un militant-chercheur-thérapeute-lanceur d’alerte exceptionnel auquel nous devons rendre hommage. Aujourd’hui, de nombreuses voix ont repris sa thèse en s’inspirant directement de son travail, et  il faut dire ici qu’il n’est que trop rarement cité comme la source de leurs connaissances.

En 1998, après avoir été harcelé par le Conseil de l’Ordre, il monte l’association NAMD (Non au Mercure Dentaire), avec des patients qui avaient amélioré leur santé après dépollution et une agrégée de biologie. En 1995, en Allemagne, un association de patients puissante avait gagné un procès pour empoisonnement intenté par 1500 victimes contre un fabricant important d’amalgames.

Une des manières de continuer son œuvre ne serait-elle pas, pour toute personne informée de la toxicité des matériaux dentaires de faire preuve d’un peu du courage dont il nous laisse l’exemple en adhérant et faisant adhérer  à l’association NAMD (Non au Mercure Dentaire).

 

Pour en savoir plus :

- Association Française  "Non au Mercure Dentaire"  http://non-au-mercure-dentaire.org 

 

- Le  livre de André Cicolella (Lanceur d'Alerte-Chercheur Scientifique-Membre du "réseau-environnement-santé) et Dorothée Benoît Browaeys :  «ALERTES SANTE» 

Experts et citoyens face aux intérêts privés  aux éditions Fayard (dépôt légal mai 2005) première partie :  Parcours de lanceurs d’alerte - Chapitre V :  Plombages et chape de plomb

 

Plusieurs adhérents de Santé-Solidarité avaient été en contact avec le docteur Melet et pourraient témoigner de sa détermination pour aider les patients intoxiqués à entreprendre une chélation des métaux lourds.

D’après lui, celle-ci ne pouvait se faire qu’avec l’aide d’un produit chimique (type DMPS ou DMSA) associé à un apport conséquent de vitamines et minéraux; il eut dans cette approche thérapeutique des détracteurs de tout bord, particulièrement mal compris dans les milieux de la naturopathie, et il ne put malheureusement pas mener à bien l’étude de ses nombreux dossiers qui établissaient le lien irréfutable entre pollution de l’organisme et maladies dégénératives et chroniques.

 

Toute personne pouvant témoigner de son action est invitée à se manifester auprès de l’association.

Source article : http://www.hyperactif.net/metauxlourds.html