11 mai 2016

PROTOCOLE DE DESINTOXICATION DES METAUX LOURDS PAR CHELATIONS: L'HOPITAL PUBLIC ABANDONNE DES CENTAINES DE MALADES

« L’hôpital public abandonne plusieurs centaines de patients qui frappaient à ses portes » (Communiqué) LES ‘CHÉLATIONS’ PERMETTENT DE REPÉRER ET DE SOIGNER LES INTOXICATIONS AUX MÉTAUX LOURDS. DEPUIS QUE LE CHR D’ORLÉANS PROPOSAIT CES THÉRAPIES, DE TRÉS NOMBREUX MALADES ÉTAIENT DANS L’ATTENTE D’UNE PRISE EN CHARGE. MAIS AU LIEU DE LEUR VENIR EN AIDE, L’HÔPITAL RENONCE BRUTALEMENT À LES SOIGNER… Le 1er février 2015, dans le documentaire Alerte au Mercure , le Dr Marie-Christine Boutrais expliquait comment elle... [Lire la suite]

05 décembre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE DU JEUDI 5 DECEMBRE 2013: UNE LOI POUR ELIMINER LE MERCURE DENTAIRE

Michèle Rivasi, Députée Européenne: " En conférence de presse avec le Réseau Environnement Santé, Non au mercure dentaire, la sénatrice Aline Archimbaud, le député Jean-Louis Roumégas : suite à la signature de la Convention de Minamata, nous demandons à Marisol Touraine que la France cesse l'usage des amalgames au mercure dentaire. " Conférence de presse (5 déc 2013) – Une loi pour éliminer le mercure dentaire Michèle RIVASI, députée européenne, membre suppléant de la Commission Environnement et Santé au Parlement... [Lire la suite]
30 octobre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 30 OCTOBRE 2013: VERS DES MATERIAUX DENTAIRES ENFIN SURS?

Le Parlement européen a tranché le 22 octobre [1] : contrairement à ce que prévoyait la résolution PIP de juin 2012 [2], les dispositifs médicaux (DM) invasifs ne bénéficieront pas de l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) qui aurait permis d’évaluer leur éventuelle toxicité avant qu’on ne les implante, parfois très durablement, dans le corps des patients. En manière de compensation, les eurodéputés ont toutefois estimé que les dispositifs exposant directement les patients à des substances cancérigènes, mutagènes et... [Lire la suite]
22 octobre 2013

L'ANSM CONTRAINTE DE RENONCER A UN RAPPORT INDIGENT SUR LE MERCURE DENTAIRE

  Communiqué de presse (22 octobre 2013)    L’Agence du Médicament (ANSM)* contrainte de renoncer à un rapport indigent sur le mercure dentaire *ANSM: Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé     Contexte. En décembre dernier, l’association Non Au Mercure Dentaire (NAMD) prenait connaissance d’un projet de rapport de l’ANSM clairement destiné, une fois encore, non pas à évaluer la toxicité des amalgames dentaires, mais à les innocenter en vertu d’une méthodologie... [Lire la suite]